Chromatiks - Éponyme

Publié le par Tuân

img452/5231/aiglesp3.jpg   Westside Story


img444/4016/chromatikspd0.jpg


Pardonnez mon ignorance dans le domaine -le comble alors que je suis censé porter le peu d'attention à ma disposition aux quelques sorties locales-, mais il semblerait que les albums des beatmakers de nos latitudes sont des denrées rares. Jugez-en par vous-mêmes, et selon mes maigres connaissances : UBS d'Yvan, l'ex Double Pact à la texture capillaire en voie de disparition, Tout un Monde de Pouney et Anom... Projets rares d'une part, mais qui risquent de devenir de plus en plus inintéressants en raison d'une uniformisation sonore faisant un peu trop la part belle aux claviers et aux congas issus d'une vague sonore louchant avec flemme sur un Down South Migros Budget (n'est pas Mannie Fresh qui veut, désolé). Alors que les poissons morts se laissent emporter par le courant, d'autres ont des aspirations artistiques bien différentes. Parmi ceux-ci, prenons l'exemple de Chromatiks, producteur d'origines chiliennes que l'on a pu remarquer par le passé aux côtés de rappeurs tels que l'étranger chez lui Shaka, le rwando-onésien Basengo, et le stressant V.I.R.U.S.. Bien connu de nous autres genevois, le dernier projet en date de l'intéressé ne se limite pourtant pas qu'à notre chère ville et se permet d'inviter des artistes provenant de Norvège (A-Lee sur I Ain't), de France (Poison qui a une fois de plus un truc aussi violent qu'une bite en érection (sic) sur Bienvenue dans le Ghetto), ou encore d'une Suisse profonde et/ou inconnue pour la plupart d'entre nous (personifiée par Gimma et son très suisse allemand Nur ein Tag). Et surtout, pour le bonheur des aspirants plagistes de Long Beach traînant leurs pieds du côté du Bain des Pâquis en ce mois de novembre, la couleur musicale de Éponyme -nom de la compilation de Chromatiks, tenons-le pour dit- lorgne avant tout sur les basses vrombissantes et les voix sous hélium si propres à la côte ouest américaine. Car oui, sachez qu'il s'agit tout simplement du style de coeur de notre cher producteur, et que ça lui réussit plutôt bien. Cependant, cet appel au soleil californien n'empêche pas Chromatiks de proposer une pléthore d'horizons musicaux, le plus souvent incarnés par la variété des langues des MC invités, mais également représentés par un apport musical accoustique des plus plaisant, le tout à grands coups de cuivres et de cordes. Mais à cela, malgré la rude concurrence de rappeurs internationaux se bousculant tout au long de ce disque de vingt-deux titres, sachez que nos compatriotes genevois tiennent la plupart du temps le haut du pavé ; en sont témoins le moelleux et excellentissime De quoi je Parle porté par un Shaka en parfaite osmose sur les orchestrations accoustiques (notre titre favori, aucun doute dessus), ou encore le très sensuel Goodbye interprété par la délicieuse chanteuse Lynsun (non Chromatiks, on va arrêter hein...), tout en passant par le sombre Genève Music de Enok Sainkel. Mais plus que de satisfaire nos aspirations genevoises (sommes toutes limitées, avouons-le), Éponyme réussit surtout dans le domaine... musical. C'est peut-être bête à dire, mais au vu de la vulgarisation musicale dont est victime le Hip-Hop au jour d'aujourd'hui, c'est un aspect qui mérite amplement d'être souligné. À l'Ouest au sens propre, mais jamais au sens figuré du terme, Chromatiks vise juste en ayant tout simplement eu l'envie de faire du bon son. Et franchement, on le remercie grassement pour ça et pour cet Éponyme plein de plaisir. Bis !

_TN


MySpace de Chromatiks


Chromatiks f/ Lynsun - Goodbye


Chromatiks f/ Shaka - De quoi je Parle (Live à l'Usine)



Chromatiks f/ Intérimeurs - Dimanche

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nikos9 11/12/2007 23:30

Franchement gros taff, chanmé ce skeud, big up CHROMATIKS !!!Et tout ca a un prix ghetto !

Tuân 12/12/2007 02:40

Tu peux le dire, c'est un très très bon CD qui plus est disponible à un prix extrêmement raisonnable.Dispo chez City Disc pour 15.- ou encore au Twenty-Eight Shop de DJ Gimamen (Metro Shopping de la Gare Cornavin de Genève à côté du Denner) pour seulement 10.-.Vous savez ce qu'il vous reste à faire !

SysTooL 14/11/2007 17:27

A qui le dis-tu? ;-)Bientôt un article sur les SOPRANO... enfin, trois articles...

Tuân 14/11/2007 18:05

Ahahaha ! J'ai hâte là ! Dont un consacré à Chrissie j'espère... ou à Meadow.

SysTooL 14/11/2007 09:59

Oui, tout en bas de ton blog ;-)

Tuân 14/11/2007 15:00

Ah ouais, que des enculés ! Soit on a une intellegentsia Hip-Hop qui aime des trucs de plombiers, soit on a des abrutis qui n'ont aucun avis... C'est dur la vie...

SysTooL 12/11/2007 16:48

Enculé toi-même ;-) Content de te retrouver par ici SysT

Tuân 12/11/2007 17:39

Eu, je t'ai traité d'enculé moi ?... Et oui, pas beaucoup de temps dernièrement...Compilation EPONYME de CHROMATIKS dans les bacs dans le courant de la semaine, checke ça !!!