Terrorime Mouvement - Terrorime te Cherche

Publié le par Tuân

img452/5231/aiglesp3.jpg Tu traînes où ??





















On ne le répétera jamais assez : l’identité du Terrorime Mouvement est bien particulière, dans la lignée de la mentalité ricaine, et ce aussi bien musicalement que dans les divers business moves orchestrés par les membres du collectif ; jugez par vous-même : This Is Africa, 28 Records Store... Après avoir mis à mal nos nuques avec un Met$ Ta Maille Où Est Ta Bouche résolument street, le Terrorime remet ça en montrant qu’il n’y a pas que le fait de traîner dehors et l’argent dans la vie : il y aussi… les miss ! Alors qu’on aurait pu s’attendre à une succession de morceaux n’ayant que peu de rapport avec les cours de galanterie de Marie de Champagne et le romantisme littéraire d’un Herder, il se trouve que les sept lascars, sans pour autant balancer des lignes aussi bateau qu’un Titanic prenant l’eau, réussissent avec brio le dur exercice de parler de la gent féminine sans perdre une once de crédibilité artistique. Bien évidemment, les mauvaises langues ne pourront pas s’empêcher de déverser leur fiel en critiquant sans vergogne les petites effluves fleur bleue s’échappant de ce Terrorime Te Cherche, mais depuis LL Cool J et son I Need Love, rares sont les rappeurs à pouvoir négocier un tel virage sans pour autant se crasher. Et toujours en fonction de cette mentalité américaine, le crossover ne pose aucun souci d’intégrité au Terrorime, et c’est franchement tant mieux. Une fois encore, chaque membre a sa place : DJ Gimamen aux platines et parfois au chant sous le pseudo de Mamengi (non, nous ne sommes pas dupes) ; M.O. au rap, et surprenant dans le registre du chant ; Draks et Nyd’ malheureusement un peu trop discrets ; Black G bien plus à l’aise dans le registre hardcore ; T toujours aussi nonchalant ; M.A.M. alias monsieur refrains catchy qui a toujours autant l’art et la manière de nous faire tomber de notre chaise quand on s’y attend le moins (On rigolera dans les airs de ton ex). En matière de productions, que de variété : les mélodies sont de mises et révèlent une richesse musicale dont on ignorait tout depuis la Guap. M.A.M. supporte la grande majorité des instrus, et les tueries s’enchaînent sans temps d’arrêt : Tu Traînes, Le Droit Chemin (Hoes & des Hoes), Jusqu’au Bout (par Draks)… C’est simple, le CD est rempli à ras bord de singles potentiels ! Et à part l’énervant refrain de Leo sur Sous Ton Emprise et la reprise facile du Shorty (Got Her Eyes On Me) de Donell Jones sur 3h15, Terrorime te Cherche est une franche réussite, capitonnée de morceaux frais, tubesques, et surtout commis sans le moindre complexe. Désolé pour la concurrence, mais en matière de swagger pur et dur, le Terrorime est loin devant. Très loin devant.


_TN



MySpace Terrorime Mouvement
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article