UGK - Chopped & Screwed

Publié le par Tuân

Houston is the home of the Pimps




Et rebelote de la part de Jive qui semble s’être abonné aux sorties de leurs artistes en zonzon (et oui, Pimp C vient juste de sortir). Allons, ne faisons pas les faux fâchés avec des fuck le business hypocrites, car les adorateurs de screw music ne seront pas capables de renier cette délicieuse galette aux sonorités encore plus moelleuses que les madeleines alsaciennes de mère-grand. Des exemples ? Allez, One Day avec un refrain archi soul emprunté aux Isley Brothers, histoire de perdre son regard dans un nuage de fumée verte. Mais encore ? Something Good, tellement langoureux et ghetto qu’on croirait nager dans une fosses sceptique texane (euh...). Seul bémol, les espèces de démonstrations techniques de DJ 007 of the Chop Shop (c’est celui qui dit qui l’est) nous faisant croire que le CD aurait servi de patinoire à Surya Bonali. Mais bon, le plaisir d’écouter quelques titres screw des albums Too Hard To Swallow et Dirty Money vaut bien cet achat. Un excellent moyen d'apprécier les derniers solos de Bun B et de Pimp C et d’attendre la sortie d'un nouveau UGK. Et surtout en patientant que la codéine soit en vente libre en Suisse...

_TN

img161/1166/30ryogavs8.jpg

Publié dans HIP-HOP : Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tuân 06/08/2006 17:17

Damn homie ! Excellent ! Et encore merci pour les conseils !

Systool 06/08/2006 16:43

Roh mais c'est qui ces screwboys? Excellent, Holla Back est sur Google, la classe...Tape "Holla Back" avec des guillemets, pages francophones... tu es en première page...Sinon, le bon plan pour que les articles soient référencés c'est, comme je t'ai dit, mettre en gras les mots, mais aussi avoir un titre d'article évocateur (genre "chronique" "album" le titre du disque et du groupe...)A+ manSysT