Front Innocent : quand le hentaï frappe à nos portes

Publié le par Tuân

Kaze, l'un des premiers éditeur en japanimation en francophonie, a mis sur le marché une galette DVD bien étrange : Front Innocent. Anime hentaï, donc porno, sorti au Japon et aux States il y a plus d'une année, il est assez amusant qu'une telle oeuvre (?) pointe le bout de ses tétons dans toutes nos grandes surfaces.


Visuel du produit

Front Innocent est un anime assez atypique, et ce pour deux raisons. Tout d'abord, son créateur et character designer est Satoshi Urushihara, alias le Roi du Téton en raison de sa maîtrise graphique en la matière. Second point, bien que ce dessinateur de talent ait déjà pondu de nombreux mangas où les personnages féminins se baladaient les seins à l'air avec alégresse (genre Chirality...), jamais il ne s'est lancé dans la production porno animée. Nous ferons l'impasse sur les art books très portés assholes et les quelques mangas hentaï d'Urushihara afin de voir Front Innocent comme une première pour notre japonais pervers.


L'image “http://www.comic.de/comicaction00/27_urushihara.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.
Urushihara en pleine dédicace


Pour la petite histoire (qui ne cassera pas trois pattes à un canard), nous retrouvons Faye, jeune aristocrate, qui part durant plusieurs années chez sa tante afin de parfaire son éducation. Mais la séparation est difficile étant donné que la jeune demoiselle en pince pour John. L'écuyer sûrement, vous allez me dire. Ben non, John est son frère. Et pour ne rien gâcher à la fête, il se trouve que Faye aime aussi Sophia, une des nombreuses domestiques de leur manoir. Alors avant son départ, Faye fait promettre à Sophia de s'occuper de John aussi bien qu'elle le ferait. Et les années passent, Faye a bien grandi et retourne enfin retrouver sa famille. Inutile de dire que son retour parmi John et Sophia sera assez pimenté et triangulaire...


http://i6.photobucket.com/albums/y213/schixzotic/fay05_s.jpg
Faye se prélasse sur le torse de son frère. C'est beau. Et incestueux.
Comme dit plus haut, l'histoire n'est pas là pour nous remettre en cause et nous faire tourner la tête : les prétextes sont souvent courts et les scènes de cul prennent finalement le pas sur tout. Sur 25 minutes, il y en a quasi 15 de sexe. Et il faut le dire, bien que les fameuses larmes (de joie ou de souffrance ?) des jeunes filles ont souvent tendance à couler, les scènes de copulation se font toujours entre individus consentants et avec une certaine... douceur ? Rien de violant, on croirait assister à un mix entre un Dorcel et un téléfilm érotique RTL9. Le résultat est donc plutôt agréable, les pucelles violées étant normalement légions dans les productions hentaï lambda. On appréciera l'effort quant aux scènes osées mais également la qualité des dessins et de l'animation qui rend pleinement hommage au trait de Satoshi Urushihara qui a eu la grande idée de bourrer le manoir de la jeune Faye avec une horde de soubrettes topless qui font tout leur possible afin de répondre aux désirs du père de notre héroïne. Décidément.


img123/6737/4056039615brs7.jpg
Sophia, très contente de passer ses journées dans l'étable...

Cet article n'a pas pour but premier de parler de cet anime (de qualité, il faut le dire) mais du fait qu'il soit édité par Kaze en magasins. Et quand nous parlons de magasins, il ne s'agit pas de sombres lieux aux lumières tamisées, mais bien de grandes surfaces. Quelle ne fut pas ma surprise en tombant sur Front Innocent à la Fnac. Après recherche, il se trouve que l'éditeur a mis en vente une version censurée interdite aux moins de 16 ans. Au revoir les scènes de zizis, vous n'aurez droit qu'aux soubrettes topless et à quelques scènes suggestives, la version intégrale étant dispo chez EVA (Erotic Video Animation), la filière hentaï de Kaze Animation. Pourquoi deux sorties distinctes me demanderez-vous ? En fait, cette méthode ne date pas d'hier, un anime, pornographique à la base, jouit de temps à autres d'une sortie grand public en raison du fait qu'il possède plus que quelques scènes de fesses. Bien que le scénario de Front Innocent n'a vraiment rien d'hallucinant, l'aspect technique du dessin animé est d'excellente teneur pour un hentaï. Rappelons aussi qu'il s'agit ici d'une OAV (Original Animation Video), un DA destiné directement à la vente vidéo dont les moyens techniques se trouvent grosso modo à mi-chemin entre une série télé classique et un film animé. De ce fait, il peut sembler légitime d'éditer Front Innocent sous deux formats différents : une version purement pornographique et une autre érotique, à l'ecchi de bon goût.

L'arrivée des deux formats de cette série d'OAV présage donc une certaine prise de risque de la part des éditeurs d'animation japonaise chez nous, ce qui est tout de même louable. Je vous rappelle toutefois que les élucubrations des japonais en la matière relèvent de moeurs sexuelles totalement à l'opposée des nôtres : des thèmes comme la pédophilie et l'inceste sont souvent traités en long et en large, ce qui peut être extrêmement choquant à nos yeux. Mais avant de juger plus loin cette tendance de la (non ?) sexualité au Japon, je vous invite à attendre le dossier hentaï qui vous éclairera sur bien des points. En attendant, on appréciera l'initiative de Kaze et on espère le second volet pour très bientôt, car un seul pauvre DVD de 25 minutes, c'est cher pour des tétons en celluloïds.

_TN



L'image “http://www.manga-artbook.de/artbook/ragnarock/15.JPG” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Urushihara est surtout connu pour son traitement des yeux et des tétons...



Publié dans NIAKERIES

Commenter cet article

mika 21/09/2006 16:17

Moi je connaissais cette animé cous le nom de "another lady innocent"...
C'est clair qu'Urushihara ('tain pas facile à ecrire) est un des meilleur pour ça, ça change des horreurs multi-tentaculaires.

Tuân 21/09/2006 18:05

Oui, Front Innocent est un hentaï assez pépère minded, vraiment le truc de Q à mater avec sa miss. Et pour "Another Lady Innocent", je crois que c'est le titre japonais.

Mai Hime 14/08/2006 21:12

Voilà le l' hentai que je voulais, il est trop bien fait, très réaliste...
Au fait tu peux me dire stp combien d' épisodes non censurées y a t-il en France car je n' ai vu que le premier ?
Merci.
 Mai Hime

Tuân 14/08/2006 23:05

Il n'y en a qu'un seul, la seconde OAV n'est toujours pas sortie au Japon à l'heure actuelle.

Tuân 08/08/2006 16:12

Comme je l'ai dit, c'est un peu des deux... Mais tu verras bien par la suite !Et pour le délire de l'analyse, ça va plutôt être intéressant je pense...

Systool 08/08/2006 15:44

Ah ça fait plaisir, ça... une vraie analyse, enfin!D'ailleurs, pour cette histoire de "larmes" qu'on voit de temps en temps sur ces demoiselles, c'est assez bizarre... je me suis "toujours" demandé s'il s'agissait vraiment de larmes... mdrSysT

Systool 08/08/2006 15:12

Ah ça devrait t'amener du monde, ça... Jolis tétons... euh, jolis yeux, je voulais dire!SysT

Tuân 08/08/2006 15:37

Bah le délire c'est pas de spécialement attirer du monde vu que je ne me permettrais jamais de mettre un contenu trop explicite. Je prépare un dossier hentaï histoire de faire le point sur la chose et surtout parler des répercussions du genre sur la société japonaise.