Big Noyd - On The Grind

Publié le par Tuân

QB Dunn

On the Grind


Fini les espoirs en Infamous Records, le label de Prodigy. Big Noyd -ou le troisième membre officieux de Mobb Deep pour les retardataires- repart de la case départ avec un deal en indé (pour pas changer) sur un certain Monopolee Records. Il est vrai que son album précédent Only The Strong sorti chez Landspeed était plutôt nice, mais le pauvre Noyd ne s'attendait certainement pas à un flop pareil niveau ventes. Cependant, si on peut être certain que ce On The Grind est destiné au même non-succès commercial que Only The Strong, il faut reconnaître qu'en terme de qualité, cet album surpasse de toute part son précédent. Et oui, on ne change pas une équipe qui gagne, et fidèle à son appartenance au Queensbridge, les successions de mots crus et de sales histoires de dope et de flingues sont bien évidemment au rendez-vous. Malgré tout, Noyd parvient très bien à diversifier son art de rue avec des titres tantôt orientés clubs pour voyous (Come Thru, reprise de Ric Rude du Tommy's Theme des Made Men featuring The LOX), tantôt (très) légèrement réfléchis (Louder avec Prodigy) ou encore quasi haineux (Trust 'Em, un petit anti-snitch anthem histoire de). Si le temps apprend au sieur Noyd à un tout petit peu varier son discours, on garde la grosse certitude que les incondtionnels du son QB et du Rapper Noyd ne seront pas du tout déçus par ce disque solide au discours limite et limité.

_TN


img49/4513/35ib6.jpg

Freestyle de Big Noyd extrait du DVD Blood Thicker Than Water d'IM3

Publié dans HIP-HOP : Chroniques

Commenter cet article