QUEENS(BRIDGE) Part I : Intro

Publié le par Tuân

QUEENS FINEST : NAS

Soumis à l’intarissable polémique propre au rap game et à l’entertainment américains, Nasir jones aka Nas aura mis le temps et l’effort afin que le respect qui lui avait été octroyé à la sortie de son premier album Illmatic refasse surface. Mise en abîme 100% Queens en attendant Hip Hop Is Dead, prochain album de Nas prévu pour décembre avec Premo à la prod.

_TN



http://www.wirednewyork.com/queens/images/queensbridge_houses_8feb04.jpg


Queensbridge, ou plus précisément le Queens, l’un des cinq boroughs de New York en comptant Manhattan, Brooklyn, le Bronx et Staten Island. Quartier réputé pour son taux de criminalité hors norme (le plus élevé de NYC en ce moment), il est également un lieu légendaire en matière de Hip-Hop, et plus particulièrement en matière de beef : les moins de vingt ans ne connaissent certainement pas l’embrouille musicale qui éclata entre le Boogie Down Productions du Bronx (alors KRS-One et Scott La Rock) contre le Juice Crew de MC Shan et Marley Marl de Queensbridge. Run DMC, A Tribe Called Quest, Russell Simmons, LL Cool J… toutes ces légendes étaient des résidents de ce quartier middle-low class avant de rapper, de créer des labels ou des marques d’habits et d’amasser des millions de dollars. Si aujourd’hui le Queens semble avoir perdu de sa superbe passée, il reste encore un quartier particulièrement prolifique à en juger les activités musicales de la 40th Side et de la 41th Side de QB (Lakey The Kid, Bars & Hooks, Tragedy Khadafi…), du Hollis Queens (Ja Rule, Ca$h Murda Click…), et du Southside Jamaica Queens (50 Cent, Silverback Guerillaz…). Lyrics aiguisés bourrés de métaphores meurtrières et de références à la culture de rue, beats lugubres et morbides tout droits issus des caniveaux de la Grosse Pomme, le QB d’aujourd’hui en particulier dispose d’une signature musicale reconnaissable entre cent. Le Queens, malgré sa réputation d’être un des meilleurs quartiers (si ce n’est le) en matière de rap new yorkais ou en matière de rap tout court, n’est pas synonyme de réussite : il est bon de souligner le fait que peu d’artistes du coin sont parvenus à percer nationalement mis à part les anciens cités au début de ce paragraphe, ainsi que Ja Rule, Capone-N-Noreaga, 50 Cent et Mobb Deep. Bien que ce dossier traitera du quartier du Queens dans ses grandes lignes, nous nous focaliserons en particulier sur Queensbridge, hood d’origine de Nas.


http://members.aol.com/WernerVWallenrod/shan/shan2.gif

MC Shan, alors protégé de Marley Marl

 

Éternellement perturbé par des règlements de compte de toute sorte entre blocks, le Queens peine à trouver une stabilité musicale, faute d’unité ; la concurrence concernant le deal de crack entre quartiers se retrouve transposée dans la musique, comme en témoigne le beef entre le Murder Inc de Ja Rule et 50 Cent et Silverback Guerillaz qui n’est autre que le reflet des tensions déjà existantes entre le Hollis Queens et Southside Jamaica Queens. De ce point de vue, la réalité propre à ces quartiers défavorisés et les propos tenus par leurs rappeurs ont une équivalence plus qu’étroite ; c’est cela même l’essence du reality rap.


 

http://image.listen.com/img/356x237/2/9/6/5/515692_356x237.jpg
A Tribe Called Quest, l'un des plus grands groupes de tous les temps

Cependant, entre les dealers de crack et les hustlers du Queens, un jeune MC de la 40th Side du nom de Nasir Jones va faire irruption en 1991 en participant à des battles organisées dans le cadre de block parties. Il se fera alors remarquer par le producteur et rappeur Large Professor du groupe Main Source qui invitera le jeune prodige à poser sur le titre légendaire Live At The BBQ, extrait de l’album Breaking Atoms. Nas n’a même pas 18 ans qu’il est d’ores et déjà comparé au légendaire Rakim, alors Roi incontesté de New York. Finalement, ce sera suite à sa rencontre avec MC Serch du groupe 3rd Bass que Nas décrochera un contrat avec Columbia, filiale musicale de Sony. Des collaborations légendaires avec les meilleurs producteurs de l’époque (Premo), des sessions d’enregistrement entre les murs du D&D Studio, et le plus grand buzz de l’histoire du rap vont donner naissance au classique Illmatic qui sortira en avril 1994, véritable consécration de Nas l’élevant au rang de meilleur rappeur de tous les temps. Mais  penchons-nous avant toute chose sur les figures marquantes du Queens, et plus particulièrement de QB.


http://www.cropptown.pl/img/242/26/139_queensbridge2.jpg
Nous l'avons déjà dit, mais nous nous intéresserons plus
aux artistes originaires de Queensbridge Projects


Publié dans HIP-HOP : Articles

Commenter cet article