QUEENS(BRIDGE) Part II : Les Artistes

Publié le par Tuân

Straight outta Queens(bridge)

http://www.asci.org/class/rich_files/bilder/POLLI_simpleturbine.JPG

Comme dit dans le texte précédent et avant de nous lancer dans la discographie de Nasir Jones, il serait nécessaire de faire connaissance avec les figures de proue actuelles de ce quartier légendaire. Nous reviendrons sans aucun doute plus en détail sur certains d’entre eux dans un avenir proche. Et encore navré d'essentiellement se concentrer sur les natifs de QB...

_TN


Ali Vegas

http://www.hhv.de/images/cover5/54776.jpg

Jeune premier de Jamaica Queens coaché par Bang ‘Em Smurf de Silverback Guerillaz (du moins durant une époque), la plume et le flow incisif d’Ali Vegas ont déjà fait des carnages sur diverses mixtapes dont les street albums du Get Large crew. Faisant parti des grandes sensations du moment avec Grahf et Corey Gunz, sa mixtape The Birth Of A Prince accompagnée d’un DVD a lancé le buzz de façon remarquable. À surveiller d’extrêmement près.

 

Bars & Hooks

http://img209.imageshack.us/img209/4171/507752442l0wd.jpg

Dealers de crack tentant tant bien que mal de se faire une place dans l’industrie musicale, Bars & Hooks sont également passés par la case de la désillusion avec une signature (foireuse) sur Infamous Records, label lancé par Prodigy de Mobb Deep. On ne les retrouvera officiellement que sur Diamond et l’intro de l’album Head Nigga In Charge de P. Suite à des problèmes financiers (Mobb Deep tentant alors avec grande peine de quitter le label Loud coulant), Prodigy se verra dans l’obligation de lourder ses deux cocos. En attente d’un deal sérieux, Bars & Hooks écument toujours les bas-fonds de Queensbridge avec des sorties underground comme l'album The Most Infamous et les solos en cours de Mr. Bars et Mike Delorean.

 

Big Noyd

http://us.ent1.yimg.com/images.launch.yahoo.com/000/030/853/30853296.jpg

Troisième membre officieux du M-O double B, Noyd (aka Big Noyd aka Rapper Noyd, peu importe) apparaît aux côtés de ses deux frères de rimes en 1995 sur le titre Give Up The Goods (Just Step). Cette incursion lui donnera l’occasion d’enregistrer plusieurs albums, mais aucun d’entre eux ne lui apportera le succès escompté. Ses efforts restent cependant d’excellents crus. On peut également retrouver Noyd dans le film Murda Muzik de Prodigy de Mobb Deep.

Lire la chronique de On The Grind

 

Blitz

http://www.datpiff.com/images/tapes/Its-a-Problem-mid2297-large.jpg

Un des meilleurs amis de Nas depuis leurs tendres années d’école, Blitz passera sept années de sa vie en prison (de 1994 à 2001). Affaibli et vieilli à sa sortie, c’est grâce à l’aide d’un Nas aguerri par Stillmatic et son beef contre Jay-Z que Blitz se remettra au micro en sa compagnie sur Every Ghettos. Avec un street CD comportant des prods de The Alchemist, Havoc et Just Blaze, Blitz est une petite sensation dans QB.

 

The Bravehearts

http://image.listen.com/img/356x237/1/9/6/0/590691_356x237.jpg

Formation ayant évolue sous la houlette du père Nasty Nas, Wiz, Jungle (petit frère grande gueule de Nas) et Horse (maintenant disparu suite à la naissance de son enfant) représentent le 40th Side de QB depuis déjà un certain temps. Après une apparition remarquée via la BO de Belly avec le titre (pourri) I Wanna Live, ce ne sera que sur QB Finest que la petite équipe explosera au grand jour avec l’affreux single Oochie Wally. Depuis la sortie en 2004 de leur album Bravehearted, c’est le silence total pour nos jeunes amis qui se plaisaient à dire des tonnes de… euh… conneries…

 

Capone-N-Noreaga

http://content.answers.com/main/content/wp/en/a/ab/Caponennoreaga.jpg

Capone vient de QB mais Nore vient d’un autre coin du Queens : Lefrak. Auteurs d’un album classique qu'est The War Report et découverts par le père Trag, CNN n’a jamais réellement connu un succès commercial malgré le temps, sauf Nore en solo avec quelques disques d’or. Si ce dernier a déjà un certain nombre d’albums à son actif, le seul et unique de Capone (Pain Time & Glory) est seulement paru en 2005. Concernant leur prochain opus en tant que CNN, toujours rien à l’horizon malgré des annonces datant de fin 2003 par Def Jam qui semble bloquer le deal depuis la signature de Noreaga chez Roc-A-Fella. Après le single Yes Sir censé annoncer le retour des deux thugs, nous n’avons plus que des nouvelles de Nore avec son Reggaeton chez Roc-La-Familia.

 

Chinky

Chanteuse affiliée à l'Infamous Clique pour qui elle pousse la chansonnette bien souvent. On notera des petites vocalises timides aux côtés de Method man sur la chanson Tease, extraite de Tical 0 : The Prequel.


Crhyme Fam

http://www.urbanlatino.com/marqueta/music/crhyme/crhyme_big.jpg

Qu'il est difficile de trouver quoique ce soit concernant ce groupe regroupant les rappeurs Kashdro, K-Dot et Lord Black. Surtout connus pour leur participation au QB Finest de Nas, les Chryme Fam écument éternellement les profondeurs de QB sur divers projets comme le U & Me des producteurs français Get Large. On notera également l'existence de leur album The EP XL que je rêve de me procurer...


Cormega

http://www.artistdirect.com/Images/artd/amg/music/bio/646536_cormega_200x200.jpg

Chouchou de Nas durant les douces années ’90 (le classique One Love lui est dédié), Cormega finira par couper le cordon ombilical suite à l’entourloupe de Nas sur le projet The Firm ; Mega étant en prison, Nas se verra obligé de le remplacer par un Nature tout content. Depuis, la guerre est déclarée entre ces deux anciens amis et les joutes verbales se sont enchaînées durant de longs moment (Destroy & Rebuild et Fuck Nas sont assez explicites à ce sujet…). Après un deal foireux chez Def Jam en ’96 qui tuera l’album The Testament qui ne sortira que plus de neuf années plus tard, Cormega choisit la voie de l’indépendance avec sa structure Legal Hustle. Auteur des deux excellents The Realness et The True Meaning qui se sont vendus à plus de 200'000 exemplaires (chose énorme pour un indépendant), Mega compte bien continuer de cette façon. C'est tout ce qu'on souhaite également.

 

50 Cent & G-Unit

http://users.linkfilter.net/~eric/worshiptheglitch/50cent.jpg

Tout le monde connaît cet énergumène tout droit échappé de Southside Jamaica Queens. Victime d’une attaque par balles impressionnantes (quoique ce n’était que du petit calibre selon Bang ‘Em), Fat Fifty alors encore gros prend sur lui-même et sortira une flopée de mixtapes classiques en compagnie de Tony Yayo et du jeune Lloyd Banks. Après un deal avec Shady / Aftermath, labels de Eminem et Dre, 50 larguera un Get Rich Or Die Tryin’ monstrueux boosté par un In Da Club irrésistible. Suivent alors les sorties solos du G-Unit ainsi que la venue de Young Buck, ex UTP originaire de Nashville. The Massacre, dernier album en date du sieur marque une fois de plus le retour en force du gros baraqué.

Lire la chronique de The Massacre
Lire la chronique de Rotten Apple

 

Grafh

http://www.vibe.com/news/online_exclusives/2004/03/grafh@vibe.jpg

Membre de l’assoce Black Hand et poulain du OG Chazz, Grafh a pas mal hésité entre le rap et ses études universitaires (et oui) pour finalement se rapprocher de DJ KaySlay qui lui sert une place de choix sur ses diverses mixtapes. À l’aune de devenir la nouvelle sensation underground, Grafh s’était surtout concentré à l’époque sur le ghostwriting pour de très gros noms du rap mainstream. Host du second street album des Get Large et redoutable battle MC, Grafh a toutes les cartes en main afin de faire exploser le rap game ricain avec son flow élastique et ses phases à contretemps. Pour l’instant, le titre de Internet Mixtape Rookie Of The Year lui sied à ravir, mais on espère qu’il passera rapidement à la vitesse supérieure avec l’aide de Black Hand.

 

Infamous Mobb aka IM3 (Ty Nitty, G.O.D. Part III, Twin Gambino)

http://i64.photobucket.com/albums/h192/bootis/InfamousMobb.jpg

Proches de DJ Muggs de Cypress Hill et de The Alchemist, ces trois anciens dealers de crack sont surtout les petits protégés de Mobb Deep. Depuis leur apparition discographique sur Thug Muzik de l’album Murda Muzik de Mobb Deep, les IM3 ne s’arrêteront pas et alimenteront continuellement leur buzz avec diverses mixtapes et deux excellents albums sortis en indépendant : Special Edition (contenant les grimey IM3 et Killa Queens) et Blood Thicker Than Water (avec le classique Empty Out (Reload)). Collaborant avec des producteurs encore peu connus des masses (Get Large, Grim Team, Masberg…), le trois rappeurs peaufinent actuellement leurs opus solos respectifs avec Havoc de Mobb Deep, The Alchemist et DJ Muggs. Des valeurs d’ores et déjà sûres.

Lire la chronique de God's Advocate

 

Ja Rule & Murder Inc.

http://www.cantstopthebleeding.com/img/jarule.jpg

Originaire de Hollis Queens, le pop thug connaîtra ses premières expériences rappologiques avec Ca$h Murda Click, son groupe d’époque. Alors qu’il n’avait pas encore la voix grave et était signé chez TVT Records, Ja (pour Jeffrey Atkins) s’alliera à Irv Gotti, un pouilleux alors talentueux beatmaker et futur CEO de Murder Inc. (devenu The Inc). Avec 300$ en poche, Ja tourne sa première vidéo dans la cuisine de son appartement avec… Hype Williams derrière la caméra ! Au sommet des charts pop à une époque, sa carrière est pour ainsi dire terminée depuis que 50 Cent lui a foutu quelques raclées microphoniques avec le reste du Shady Boot Camp... Le pauvre. Un retour est toutefois prévu vu que le père Gotti vient de régler ses problèmes avec la loi.

Lire la chronique de R.U.L.E.

 

Juice Crew

http://encyclopedia.quickseek.com/images/Biz_Markie.gif

Contrairement à ce que le légendaire MC Shan disait dans les années 1980 dans son classique The Bridge produit par Marley Marl, le Hip-Hop n’est pas né dans le Queens mais bel et bien dans le Bronx grâce aux efforts combinés de Kool Herc et de la Zulu Nation. C’est suite à ce titre de MC Shan que le clash entre le Bronx et le Queens va débuter, devenant ainsi l’un des beefs les plus historiques du rap : Boogie Down Productions (KRS-One et Scott Larock) représentent le Bronx et larguent le diss track The Bridge Is Over contre le Juice Crew de Marley Marl et Mr. Magic (Poet, Roxanne Shante, Tragedy, MC Shan, Masta Ace, DJ Polo, Kool G Rap, Big Daddy Kane et Biz Markie), la majorité étant originaire du Queens. Collectif légendaire, les béotiens feraient bien de se procurer les quelques sorties classiques via le label Cold Chillin’ de Marley Marl dont l’émission radio tourne toujours sur les ondes new yorkaises aux dernières nouvelles. Les rumeurs disent qu'un nouveau Juice Crew serait en cours de formation...

 

Killa Sha & Killa Kids

L'image “http://riotsound.com/hip-hop/rap/shop/images/Killa-Sha-CD.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Formation reconnue sur le Hill de QB, Killa Sha fut DJ un temps pour devenir par la suite un rappeur de qualité au sein du groupe Killa Kids, désormais splitté. Traînant continuellement dans les pattes de Marley Marl, on attend toujours une grosse sortie nationale de son cru. En attendant, ses diverses collabos et ses street albums nous permettent de patienter tranquillement.

 

Kool G Rap & DJ Polo

http://members.aol.com/WernerVWallenrod/kool/grap3.jpg

Parler de légende pour ces deux artistes serait un euphémisme. Tous deux originaires du Queens et affiliés au Juice Crew d’alors, Kool G Rap signe son premier succès avec Polo via leur single Road To The Riches. MC hardcore respecté par les heads de NYC, Kool G Rap ne connaîtra qu’un succès d’estime auprès des masses, et ce malgré un début de carrière pourtant bien entamé avec la présence de Nas en 1995 sur le titre Fast Life.

 

Lakey The Kid

Ancien meilleur ami de Nas (les deux sont fâchés actuellement) et grand habitué de la prison, Lake est une raclure de première, un gangster de la 41st Side dont la réputation n’est pas à mettre en doute. Coaché un temps par Nasir Jones et rappant avec lui sur Revolutionary Warfare, extrait de l’album God’s Son, Lake se permet aussi de laisser une chance à la 41st Side de briller via sa compilation The 41st Side. Il revient en ce moment avec un album enregistré en compagnie de Cormega, un de ses meilleurs amis et accessoirement également en froid avec Nas depuis un moment. Également en plein deal avec Death Row East...

 

Littles

http://www.undergroundhiphop.com/news/images/030706_littles.jpg

Garde du corps de Mobb Deep, manager, ex co-CEO de Infamous Records, chauffeur, femme de ménage (your name here), Littles parvient aussi à rapper de temps à autre durant son temps libre. Malheureusement constamment dans l’ombre de ses deux vieux potes de la 41st Side, Littles a fini par péter une durite, au point de renier toute affiliation avec Havoc et Prodigy. Aucune sortie officielle n’est prévue pour lui en ce moment, mais vous pouvez toutefois vous intéresser à ses mixtapes telles que Fuck Prodigy et The American Dream (avec un DVD cadeau s’il vous plaît).

 

Illa Ghee

http://www.depthcharge.com/Images/illa1.jpg

Également proche de Mobb Deep et de The Alchemist, on le connaît surtout pour sa participation sur le titre Hold You Down de l’album 1st Infantry. Sinon, mis à part ses diverses contributions dans le domaine de la mixtape, il n’y a vraiment rien de spécial à signaler.

 

Mobb Deep

http://www.raquenel.com/mobb/mobbwhitebg.gif

H & P, signés sur le label Loud depuis leur adolescence avec l’album Juvenile Hell, puis chez Jive pour l’excellent Amerika’s Nightmare, nos deux soldats de la rue ont finalement atterri chez G-Unit Records de 50 Cent. Auteurs de classiques tels que Shook Ones Pt.II, Survival Of The Fittest, Give Up The Goods (Just Step) extraits du terrifiant The Infamous, Havoc et Prodigiy ont définitivement donné les lettres de noblesse de Queensbridge dès le milieu des années ’90. Alchimie parfaite entre Havoc, architecte sonore et rappeur, et Prodigy, rappeur parfois producteur, leur aura dépasse le simple champ du rap pour aller flirter avec le cinéma comme sur le projet Murda Muzik ou encore avec Infamous Records pour le biz musical en indépendant. Une rumeur prétendait que les deux vétérans s’étaient séparés mais il n’en est rien. Les deux raclures de QB sont toujours de service, mais à la botte de Fiddy cette fois.

Lire la chronique de The Infamous
Lire la chronique de Blood Money

 

Nature

http://www.musicobsession.com/Pictures/n/a/nature295899.jpg

Rappeur ayant évolué dans le sillon de Nas durant des années, Nature finira par se retourner contre son maître en le clashant avec allégresse suite à une sombre histoire de signature chez Columbia Records (Nas y étant resté depuis plus de dix années). Après le magnifique Nature’s Shine avec Nas provenant de l’album For All Seasons sorti chez Columbia, Nature choisira l’indé tout comme Mega avec son label Wild Gremlinz. Rappeur apprécié, Nature reste une figure de proue du QB bien qu'il n'habite plus là-bas.

 

Nashawn

http://pds.exblog.jp/pds/1/200604/15/72/f0106072_1305334.jpg

Également connu sous le nom de Millenium Thug il fut un temps (durant la mauvaise ère QB Finest et Nastradamus), Nashawn est un rappeur correct traînant surtout ça et là avec Jungle et Wiz des Bravehearts dont il est un membre officieux au même titre que Nas. Surtout reconnu pour son apparition sur le morceau My Country extrait du Stillmatic de Nas, ce n’était pas sans espoir que l’on attendait quelque chose de solide du jeune homme. Malheureusement, des beefs l’opposant aux Diplomats vont rapidement avoir raison de sa motivation et de sa fierté (en gros, il s’est fait bouffer) et Nashawn ne donne guère signe de vie, si ce n’est via le plutôt mauvais Napalm sorti il y a quelques mois.

Lire la chronique de Napalm


 

Ron Artest

http://images.tsn.ca/images/stories/20060326/artest_599.jpg

QB ne comprend pas que des artistes en son sein, mais également des sportifs... qui rappent. Comme Ron Artest. Joueur en NBA, c'est avec beaucoup de plaisir qu'il se repointe à QB pour donner quelques stages de basket aux jeunes du quartier. Leader du collectif musical TruWarrier, Ron s'avère être un rappeur médiocre comme son album My World a pu le prouver.


Saigon

Sai-Diggity, ou le rappeur le plus décrié de l'underground ricain depuis un bon bout de temps, est une plume, un flow, mais surtout un état d'esprit (son pseudo est un hommage aux soldats Noirs américains envoyés à la guerre du Viêtnam). Pérpétuellement mêlé à des sales histoires criminelles, Sai passera plusieurs années de sa vie à Riker's Island afin d'apprendre à retirer ses doigts d'une gâchette. À la place de ça, il y intégrera le très fermé collectif Black Hand (comprenant également Grahf) qui se présente comme une sorte de franchise pour tous les prisonniers Noirs. C'est à ce moment que le rap prendra une importance fondamentale à ses yeux. Tout d'abord signé sur le label Allido de Mark Ronson (qui a signé le rappeur Rhymefest), c'est finalement sur le Fort Knox de Just Blaze que Saigon terminera son parcours de l'inofficiel. On attend avec une extrême impatience son The Greatest Story Ever Told qui s'annonce comme un classique du rap actuel.


 

Screwball (Blaq Poet, KL, Kyron, Hostyle)

http://www.hiphopnews.de/portal/bild.php?src=portal/pics/bilder/blaqpoetpic.jpg&new_max_width=150

Sensation hardcore appelée à devenir un véritable phénomène urbain, Screwball (le nom est un hommage à un ami assassiné) ne connaîtra que des déboires avec leur label Tommy Boy (qui les aura bien enculés) et des embrouilles entre membres. Après leur classique Y2K paru chez Tommy Boy toujours, Hostyle profitera d'un léger buzz suite au single H.O.S.T.Y.L.E. pour tenter une aventure solo, et ce sans demander l'avis de ses partenaires. Résultat : baisse du budget de leur prochain album commun, ce malin de Hostyle ayant travaillé avec des producteurs non affiliés à leur label. Finalement séparé, chaque membre du groupe vaque à ses occupations : Poet, MC d'exception ayant défié KRS-One durant le beef Bronx / Queens, a signé sur Year Round de DJ Premier, Kyron s'est évaporé, KL tient son shop Townz Soundz, et Hostyle s'est pris une balle dans l'oeil (mais est toujours en vie). L'avenir semble plus prometteur pour Poet que pour les autres.

Lire la chronique de Rewind<<Deja Screw


 

Silverback Guerillaz (Bang 'Em Smurf & Domination)

http://us.st11.yimg.com/us.st.yimg.com/I/2for10_1816_20162493

Anciens homies de 50 Cent que ce dernier aurait abandonné et trahi après que la thune lui est montée à la tête, Damo et Bang 'Em sont de purs haters remettant constamment en cause la crédibilité de 50 Cent et du G-Unit.  Éternels énervés (et méchants avec ça), les Silverback Guerillaz se sont amusés à balancer des chaises en plastique et des bouteilles remplies de pisse à la face de 50 Cent lors du Summer Jam Festival 2004 (on reste tout de même admiratif devant l'interception nickel de chaise de 50). Fondateur du label Gangsta Flip Records (encore un hommage à un collègue parti trop tôt), Bang 'Em purge actuellement une peine de prison de trois ans et des poussières pour avoir mitraillé une maison... En attendant, l'album God Giveth, God Taketh Away (où le terrible Stamina avec Royce Da 5'9'' est aux abonnés absents...) nous permet de patienter la sortie de zonzon de Bang 'Em. Ca va chier au Jamaica Queens. Selon 50, Bang 'Em se ferait enculer en prison à longueur de temps par des gros latinos. J'adore ces ragots...



Tragedy Khadafi

http://www.stylehiphop.com/thumbs/Kings_Of_Queens_Tragedy_Khadafi.jpg

Anciennement le plus jeune membre du Juice Crew et petit protégé de Marley Marl, Trag est désormais seul et gère son biz avec 25 To Life. L'Intelligent Hoodlum, comme il se définit lui-même, est à l'origine de bon nombre de classiques straight outta QB comme l'indispensable Still Reportin... Après quelques albums sortis à la va-vite (les Thug Matrix et le Bloody Ballads), on se demande à quand une nouvelle sortie officielle. Ce n'est pas le Kingz Of Queens fait avec Get Large, Blaq Poet et IM3 qui nous fera beaucoup patienter...



Wardogs

L'image “http://www.abcdrduson.com/images/petitlogo/article_-_j-roc-small.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Plus dealers de crack que rappeurs à proprement parler, les trois membres de Wardogs ont reçu la bénédiction de Blaq Poet qui semble avoir de grands projets pour eux. Faisant constamment le guet à l'entrée de QB, J-Roc, l'un des rappeurs du groupe, purge actuellement une peine de prison pour une histoire de crack.



BONUS : Roi Heenok

L'image “http://baltringue.skyblog.com/pics/295144776.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Bah oui, quand même... Bien que cet être étrange ait déménagé du côté de Montréal (et plus précisément de la Rive Sud), il reste (soi-disant) une ancienne sensation du Queens. Ce qui reste à vérifier. Mais ce qu'on ne pourra pas lui enlever sont des collaborations avec DJ Whoo Kid, Bam Gotti et Imam Thug, et un parlé on ne peut plus savoureux. Ne vous en faites pas, un dossier Roi Heenok est d'ores et déjà en cours...

Lire l'interview de Roi Heenok (par Romain Cazal)
Lire la chronique de Cocaïno Rap Musique : le CD mixé Styles Libres Exclusifs Volume 1



--> Retour à l'Intro (I)
--> Les indispensables de QB (III)

Publié dans HIP-HOP : Articles

Commenter cet article

Esco 27/03/2007 19:19

J'ai l'album de Crhyme fam (file une adresse mail.....;) )vu que c'est ton reve.... :)

Tuân 27/03/2007 19:41

En un mot : diantre.Alors je ne me fais pas prier : c'est tuano.nguyen@gmail.comSinon, tu peux toujours passer sur le forum histoire de faire partager quelques merveilles sonores (voir dans les liens). Mais un énorme merci d'avance, franchement.

Mistakoko 14/01/2007 01:29

Chouette panorama.Une seule chose me vient à l'esprit : Nasir Jones possède une faculté incroyable pour s'embrouiller avec ses "amis".J'attends d'en apprendre davantage sur A Tribe Called Quest ^^

Tuân 14/01/2007 01:58

À vrai dire, durant l'époque QB Finest, Nas était encore plus ou moins en bon terme avec son petit monde et était à deux doigts de devenir le contre-maître de QB. Mais Nas est un mauvais leader ; s'il sait gérer sa carrière et son orientation artistique, les choses deviennent différente quand il essaye de placer des gens dans le circuit. Cormega, Foxy Brown, Nature, Lakey The Kid, Prodigy de Mobb Deep, 50 Cent... il les a eu à dos des années durant, et c'est encore le cas aujourd'hui pour certains d'entre eux.Pis pour ATCQ, c'est en discutant avec ce rwandais de Shaka que je me suis rendu compte que j'avais de graves lacunes en la matière. Je suis un fan incontesé du Low End Theory (1991 il me semble), mais ça s'arrête là. Attendez que je me refasse une cure de jouvence et vous aurez droit aux classiques de chez classique.

Side Fx 13/01/2007 23:31

Nouveau Nas prévu pour fin 2007. Aie!

Tuân 14/01/2007 00:00

Ca nous laissera le temps de digérer le terrible Hip Hop Is Dead... Faut dire que je suis dans une période où je n'attends rien....Si, en fait JE VEUX LE CD DE NOËL DE JIM JONES !!!!

Side Fx 13/01/2007 22:11

A force de concentrer tes efforts sur tous les dealers du quartier, tu oublie de rendre honneur à l'excellent Mr Cheeks & The Lost Boyz Family issu du Southside Jamaica Queens. Malgrè 2-3 sorties médiocres de Cheeks, ils ont de très bons albums comme le grand "Legal drug Money". Certe ce n'est pas l'univers lugubre et crasseux du Bridge mais c'est les sons qui ont bercé mon enfance!Honte a toi pour cette ommission!Tu peux toujours te rattrapper en faisant une recherche sérieuse sur le collectif afin de réparer l'injustice commise.Peace

Tuân 13/01/2007 22:55

Je savais que je devais les mettre pour ta poire, mais va savoir pourquoi est-ce que je les ai oubliés !... Surtout que Freaky tah (RIP) état le cousin de Domination de Silverback Guerillaz... Je vais les rajouter quand j'aurai le temps, t'inquiète, merci pour la remarque.Par contre, le fait d'avoir omi les Run DMC, LL Cool J, A Tribe Called Quest est volontaire. Pour la simple et bonne raison que je me refuse à leur refiler cinq lignes pouilleuses. Bref, encore beaucoup de choses à traiter à l'avenir.

Systool 13/01/2007 12:56

Ciao Tuâno!Une p**ain de rétrospective, assez impressionnant et très instructif pour un non-connaisseur comme moi!A+ et cool pour le forum, je viens de m'inscrire!SysT

Tuân 13/01/2007 13:15

Ca m'a mis pas mal de temps afin de trouver quelques infos sur chaque type du Queens. Devrais-je rajouter le Roi Heenok ?... Je pense que oui... D'autant plus que cela me permettra d'enchaîner avec un dossier Roi Heenok.Ravi que tu te joignes au forum, ça va être pépère mind.