Shaka - Étranger chez Moi

Publié le par Tuân

img452/5231/aiglesp3.jpg   Étranger depuis sa naissance


img242/9577/shakacoverkh2.jpg


Si j'avoue avoir ma petite interprétation quant au titre du street CD Étranger chez Moi d'un des protégés de Nega, et si je me sens ô combien tenté d'accuser cette même personne d'être un piètre collègue d'étude et un voleur de crédits, force est de reconnaître que le bougre sait rimer. Car n'importe quel quidam touchant de près ou de loin au Rap sur Genève connaît le nom de Shaka. Moitié de la PER aux côtés de M.A.M., Shak fait parti des jeunes vétérans de la rime genevoise. En effet, le sieur commence à rapper à l'aube de son adolescence et s'entoure des références de l'époque du Rap romand, à savoir les Petits Boss et bien évidemment Double Pact, le tout au sein du collectif Fratra. Et il faut bien le dire, les années et l'expérience parlent d'elles-mêmes. Après avoir pris un tant soi peu de distance avec le Terrorime Mouvement, Shaka nous revient seul pour un projet musical mettant en exergue un itinéraire artistique et personnel se situant à la croisée  de Genève, sa capitale d'adoption, et de Kigali, sa capitale du coeur, et surtout la capitale de son pays d'origine qu'est le Rwanda. Étranger chez Moi, à la manière d'une correspondance lointaine dans le temps et dans l'espace, dispose d'horizons variés allant du simple ego trip aux titres plus mélancoliques dans lesquels on décèle une certaine amertume, celle-ci touchant aussi bien au Rap qu'au parcours identitaire d'un fils d'immigrés. Ne faisant jamais l'apologie de la négativité, Shaka rappe vrai, peint avec ses mots la description d'un environnement urbain et de ses habitants (Gosse des Villes) ou nous fait encore part de son amour non pas pour le Rap mais pour la musique (Ma Musique). Car à la différence de beaucoup, le jeune Étranger a une vision large des choses, scande des paroles aussi intelligentes qu'intelligibles, en accordant le fond de son discours avec sa forme, démontrant ainsi son respect pour le Hip-Hop et surtout pour la langue française. Quand nous parlions d'ancienneté plus haut, c'était afin de faire état de la maîtrise du vers et de la parole de Shaka : le flow est musical, varié, et les figures de styles (assonances ou encore consonances) enrichissent d'autant plus ses dires. Reste le fait que certains accompagnements musicaux sont souvent crispants et inadéquats, et que certains titres donnent l'impression de servir de bouche-trou, mais ces dissonances sonores sont très vite rattrapées niveau Rap et ne gênent que rarement nos sens auditifs. En prenant ce qu'il y avait de mieux chez Terrorime Mouvement et en s'affirmant en tant que MC solo, Shaka prouve avec Étranger chez Moi qu'il est un excellent rappeur, mature qui plus est. Mais notre artiste s'en rend-il seulement compte ? Un trop plein d'amertume, en atteste la présence de morceaux de la PER datant de 99, pourrait avoir tendance à se changer en regret, voire même en pusillanimité ; ce qui serait fort regrettable.

_TN


Télécharger Étranger chez Moi
Contacter Shaka

Commenter cet article

Srone 05/01/2010 22:33


Yo Moi g trop kiffer le street cd serieu dommage que t plu ds le hip hop ,
ya tellement de baltring qui ont pas le nivo et qui parasite le mouvement ca craint .
La demarche artistique est lourde
La prod est la , le flow est bon et les lyrickx sont reflechis
Dommage que ta stopper le pera ...
parce que le prochain projet aurais pu etre styler

Peace S.R.O


barrot 04/05/2007 18:38

Merci pour l'info! J'attnds l'album!

Tuân 04/05/2007 20:00

Tu peux encore l'attendre... Shak n'est plus vraiment actif, si je puis dire.

barrot 02/05/2007 19:51

Très bon cd, une bonne surprise. Mais le téléchargement ne semble pas très légal......

Tuân 02/05/2007 20:16

C'est en effet un très bon street CD que j'écoute assez souvent. Reste le fait que ça m'énerve de voir que Shaka ait "arrêté" de rapper... Mais bon, on rentre dans un autre domaine.Et contrairement à ce que tu penses, "Etranger chez Moi" était déjà dispo gratis au téléchargement sur son site officiel (désormais fermé). Donc n'hésite pas à en faire profiter d'autres personnes.

Amon_R 02/05/2007 16:25

Hello
merci pour ton commentaire vraiment cool. j'ai fais une petite visite sur ton blog aussi fort interressant,j'vais l'ajouté dans mes liens si cela te dit??
Bravo encore et bonne continuations. Longue vie au HH.
Big Up
Damien

Tuân 02/05/2007 19:35

Merci beaucoup pour le mot gars. Je suis tombé par hasard sur ta page et cet article m'a bien intrigué. J'ai pas le Net chez moi pour le moment, mais sois certain que je rejetterai un bon coup d'oeil dessus quand j'aurai le temps !Et trop d'OM tue l'OM ! Haha, bonne.

Side Fx 02/05/2007 01:42

NAS (US)
Hip Hop ain't  dead ! Nas débarque aux Docks de Lausanne pour un show unique en Suisse romande. Véritable légende vivante de la scène new-yorkaise, Nasir Jones, 33 ans, est de retour au premier plan depuis la sortie de son album Hip Hop Is Dead, sans doute son meilleur disque depuis Illmatic qui signai son entrée fracassante dans le monde du rap en 1994. Vers la fin des années 90, le rappeur opère un virage pop avec deux albums successifs au succès mitigé, avant de revenir à un son épuré sur Stillmatic (2001) et God's Son (2002), emmené par le génial Made you Look.  Dernier chapitre en date : le déjà culte Hip Hop Is Dead, paru en décembre dernier. Nas rule the world!

25.05.2007 Be there or be square!

21 & Gone Homeboy

Tuân 02/05/2007 09:17

Non... je n'y crois pas... Je n'y crois pas !!! Bon, tu sais ce qui nous reste à faire. Illmatic !Fais juste chier avec ces dates là, putain quoi.